notes decume                        

 Autour de Fauré et Debussy

Programmation - Interprètes - Théâtre

 

 

Programmation 

 

 

 

Jeudi 1er septembre

Ouverture du Festival

Concert Conférence de Dominique Gondard

Chopin, étude posthume n°2, étude op.10 n°4, prélude n°4, nocturne op.9 n°2 

Fauré, nocturnes n°1 et n°4 

Satie, gnossiennes 

Debussy, « la plus que lente » et le « clair de lune » 

Beethoven, arioso de l’op.110 

Fauré, mélodie « le papillon et la fleur » op.1 n°1.

 

Vendredi 2 septembre

Maurice Ravel Valses nobles et sentimentales Benjamin Carré

Maurice Ravel Sonatine en 3 mouvements Benedikte Vermeersch

Franz Liszt sonnets de Pétrarque 47 et 123 Benedikte Vermeersch

Franz Liszt harmonies du soir Benjamin Carré

Claude Debussy 2 préludes : Bruyères et Canope Benedikte Vermeersch

Claude Debussy étude pour les agréments Benjamin Carré

Claude Debussy Estampes : I. Pagodes ; II. La soirée dans grenade ; III. Jardins sous la pluie Honoré Béjin

Claude Debussy Isle joyeuse Honoré Béjin

 

samedi 3 septembre

Théâtre avec l’embarcadère

« FAURÉ MONET VERLAINE »

le trio improbable

 

mardi 6 septembre

Claude Debussy Reflets dans l’eau Dominique Gondard

Claude Debussy Suite « pour le piano »

Prélude, Sarabande, Toccata Jean-Louis Barrionuevo

Gabriel Fauré Nocturne n°7 Gilles Nicolas

Gabriel Fauré Barcarolle n°3 Honoré Béjin

Jean Roger-Ducasse Barcarolle n°3 Honoré Béjin

Frédéric Chopin Barcarolle Honoré Béjin

 

jeudi 8 septembre

Mélodies Françaises

Michèle Mastrani, soprane, accompagné de Gilles Nicolas au piano

Gabriel Fauré Au bord de l'eau, les Berceaux

Claude Debussy Romance

H. Duparc Chanson triste

Cécile Chaminade Ma première lettre, Viens mon Bien-Aimé, Tu me dirais

Frédéric Chopin / P. Viardot La Fête

 

Jennifer Courcier accompagné au piano par Gilles Nicolas

Claude Debussy Ariettes oubliées

 

Martial Andrieu, Ténor

Mélodies de Paul Lacombe

 

 

samedi 10 septembre

Conférence de Maryse Carrier sur le thème “ La fin du XIX siècle en France ou l'age d'or de la transition

Chœur d'enfants dirigé par Bertille de Swarte accompagné au piano par François-Michel Rignol

F. Poulenc La courte paille, Le Bestiaire, pour Choeur et piano et trois pièces à trois voix pour le Chœur seul

Debussy Sonate pour piano et violon par Pauline et Théotime Langlois de Swarte

Ravel Les oiseaux tristes par Pauline Langlois de Swarte

Déodat de Séverac Pièces du recueil “ Cerdanya ” par Francois-Michel Rignol

 

Dimanche 11 septembre

Clôture du festival

Résultats du quiz

Gâteries musicales :

Trois mélodies de Fauré : « Rêve d’amour », « Chanson d'amour » et « Clair de Lune » par Cathy Lange accompagnée de Magali Bougarel.

« Après un rêve » et « les Berceaux » de Fauré par Anne Sinico

Fantaisie de Fauré par Lieve Ottoy avec Benedikte Vermeersch au piano

« Cantabile et presto » de Georges Enesco, fidèle élève de Fauré, avec Dominique Gondard au piano.

2e nocturne de Fauré par Jean-Louis Barrionuevo

 

 

 

Interprètes

 

goog lien festival    

http://www.youtube.com/watch?v=50s1nm1CmQk

 

 

Capturelieve nuage

 

cathy

 

 

mmmmmm

 

 

mastraniiiiiiii

 

 

martial et gilles

 

 

dominique gondard

 

 

ring

 

 

mimaste

 

 

anne sinico

 

 

jean louis barrionuevo

 

 

jennifer courcier

 

 

benjamin carre

 

 

la gonddddddd

 

 

Capture bert

 

 

coeur

 

 

cathy et magali

 

 

DSCN8580

 

 

lieve et benedikte

 

Théâtre

‘ Fauré, Monet, Verlaine le trio improbable (texte de Madeleine Achard) 

septembre 2011

 

distribution : Etiennette Auboin / Fauré

 

                   Madeleine Achard / Monet

 

                   Louis Pujol  / Verlaine

 

                   Mise en scène de Madeleine Achard

 

                   Lumières et son d 'Eric Carbonne

 

                   avec la participation des musiciens Lieve Ottoy, Bénédikte Vermeesch, Gilles Nicolas et du chanteur Jourdàa.

 

Après le succès de "Cet été à Nohant" en septembre 2010 (ou Chopin chez George Sand), et le thème du festival 2011 étant Fauré et Debussy, le problème d'une pièce de théâtre sur le sujet s'est vite posé, et ma réflexion m'a conduite à écrire à nouveau un texte pour l'occasion, à savoir s'interroger sur trois artistes contemporains de l'époque (Fauré, Monet, Verlaine) dans trois domaines différents (musique, peinture, poésie).

 

J'avais vu l'exposition sur Monet au Grand Palais à Paris et les poèmes de Verlaine figuraient dans la bibliothèque de mon père. Par ailleurs nous n'étions que trois comédiens de l'équipe à montrer un intérêt pour le festival 2011, le chiffre trois s'est imposé et j'ai donc eu l'idée de confronter ces trois génies de l'art, sachant qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés. J'ai imaginé qu'ils venaient tour à tour présenter leur oeuvre au public, et réalisaient qu'ils n'étaient pas seuls à le faire. Cette idée, inspirée du travail du clown, a permis de développer le ton burlesque du spectacle, chacun avait son territoire (le pupitre et le piano pour Fauré, la table et la bouteille pour Verlaine, le chevalet pour Monet dont les tableaux venaient s'inscrire sur un écran à certains moments), et nous étions à la fois acteurs et personnages, passant de l'un à l'autre, dévoilant devant les spectateurs les "ficelles" du théâtre.

 

Le personnage de Verlaine allait régulièrement dans le public pour échapper aux deux autres, et les musiciens qui participaient étaient assis au premier rang et venaient sur scène à la demande des acteurs.

 

Finalement j'ai réussi à construire une pièce originale à partir des biographies et des correspondances des trois protagonistes, en gardant la véracité des événements et en inventant les transitions, comme je l'avais déjà fait pour Chopin.

 

Le seul problème de ce choix, comme pour les années précédentes, a été que nous n'avons joué le spectacle qu'une fois, puisqu'il correspondait à la demande du festival. Ceci implique énormément de tarvail d'écriture, de mise en scène et d'inetrprétation pour une représentation, et nous nous interrogeons pour la suite ...

 

Quoi qu'il en soit, nous sommes très heureux d'avoir contribué au succès du festival de musique, et d'avoir pu parler de l'Art en général dans ce dernier spectacle !

Texte de Madeleine Achard

 

 

 

 

et    

 

 

et et mad 

 

 

bv1